Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Animes Printemps 2016 : Magi: Sinbad no Bouken

Publié le par Nippon-Sensei

Chères lectrices, chers lecteurs,

Bienvenue dans ce deuxième article consacré aux animes du printemps 2016. Dans le dernier article, je vous ai présenté une liste non-exhaustive d'animes que je regarderai durant la saison. Maintenant, je vais parler au cas par cas des deux animes restants. Le premier étant Magi: Sinbad no Bouken (ou Magi: Les Aventures de Sinbad).

© 2016 Lay-duce / Ohtaka Shinobu, Ohtera Yoshifumi, Shôgakukan

© 2016 Lay-duce / Ohtaka Shinobu, Ohtera Yoshifumi, Shôgakukan

© 2016 Lay-duce / Ohtaka Shinobu, Ohtera Yoshifumi, Shôgakukan

© 2016 Lay-duce / Ohtaka Shinobu, Ohtera Yoshifumi, Shôgakukan

Magi: Sinbad no Bouken est adapté du manga du même nom, écrit par Shinobu Ohtaka (qui a aussi écrit Magi: The Labyrinth of Magic) et dessiné par Yoshifumi Ohtera. C'est un spin-off du manga Magi, de Shinobu Ohtaka, qui nous plonge dans la jeunesse de Sinbad, roi de Sindria, surnommé le Grand Roi des Sept Mers. Nous allons donc le suivre dans ses conquêtes de donjons jusqu'à ce qu'il devienne le grand personnage que l'on connait dans le manga Magi.

Ce manga sera donc adapté en série animée, qui débutera le 15 Avril 2016 au Japon. A savoir que cinq OAV sont sortis entre Mai 2014 et Juillet 2015. Ces cinq OAV reprennent partiellement l'histoire du manga. Cette nouvelle série animée, basée sur le manga, a donc pour ambition d'adapter totalement le manga. Ainsi, les épisodes 2 à 6 de la série animée reprendront l'histoire des cinq OAV. La série sera animée par Lay-duce, le même studio d'animation qui a produit les OAV.

Merci d'avoir lu ce petit article de présentation de l'anime Magi: Sinbad no Bouken. Je sortirai aussi prochainement un article similaire sur l'anime Big Order. N'hésitez pas à me suivre sur Twitter ou à vous abonner à la newsletter, c'est simple, c'est gratuit, et vous serez prévenus lors de la sortie de nouveaux article. A bientôt !

したっけ !

Nippon-Sensei.

Commenter cet article